yves-kembo

YVES KEMBO

Clin d’œil sur Yves KEMBO

 CONCEPTEUR DU SITE INTERNET « EZAAWA.COM » 

« Nous sommes un peuple qui s’oriente davantage dans les affaires et dans l’entrepreneuriat. Cela est peut-être dû à notre fameux article 15 « Débrouillez-vous » et au fait que plusieurs deals se font grâce à l’information qui circule de bouche à l’oreille. 

EZAAWA.COM est un site internet permettant aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers de pouvoir publier leurs annonces afin d’atteindre un grand nombre de personnes ».

Telle a été l’opinion de ce digne fils du pays sur le bien-fondé de la création d’une vitrine aux opportunités variées en affaires. Il était en effet nécessaire pour Yves Kembo de créer un canal qui, non seulement favorise la visibilité des produits et services des différentes entreprises existantes mais aussi met en relation les vendeurs et les acheteurs sur internet.

Ses propos repris dans cette interview en sont la preuve manifeste.

Interview exclusive avec Yves KEMBO

I.E.A. Pouvez-vous décliner votre identité ?

Y.K. Je suis Yves KEMBO, né à Kinshasa où j’ai passé une partie de mon enfance. A l’âge de 5 ans, je suis venu en France où j’ai fait toute ma scolarité.

Depuis tout petit, ma mère m’a toujours poussé à aller loin dans les études car elle me disait que l’avenir du Congo se trouve au Congo même et cela dans l’optique de me mettre toujours en tête de travailler pour revenir après sur la terre de nos ancêtres. Ceci pour me rendre utile à mon pays en exploitant toutes les compétences acquises auprès des Occidentaux.

I.E.A. Pourquoi seulement « Ezaawa » comme nom de votre marque ?

Y.K. De prime abord, Ezaawa veut dire « c’est ici » en lingala, une des langues nationales de mon pays, la RDC. Je justifie cette dénomination de ma marque du fait que je suis fier de mes origines car elles m’ont permis de devenir celui que je suis aujourd’hui.

A l’origine, le site était destiné à la population congolaise. De ce fait, il était tout à fait normal que son nom soit en lingala.

I.E.A. Vous êtes créateur du site : ezaawa.com, que fait-il exactement ?

Y.K. « Ezaawa.com » est un site internet permettant aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers de pouvoir publier leurs annonces afin d’atteindre un grand nombre de personnes. Ainsi, il est plus facile pour un vendeur ou un prestataire de services de faire connaître les objets et/ou services qu’il propose.

I.E.A. Quelle est la mission principale du site ?

Y.K. « Ezaawa » n’a pas seulement pour vocation de faire de la vente directe. C’est plutôt un intermédiaire entre un prestataire de service et un utilisateur en quête d’un besoin particulier.

I.E.A. Quel a été pour vous, le facteur motivationnel de cette initiative ?

Y.K. Instantanément, je répondrai que c’est pour apporter ma petite pierre à l’édifice afin de redonner à la RD Congo sa grandeur d’antan. Lors de mes différents allers-retours entre la France et la RD Congo, j’ai pu trouver ce dont j’avais besoin car j’ai croisé un ami qui a pu me mettre en contact avec quelqu’un qui satisfaisait à ma préoccupation. Ainsi, me suis-je demandé directement : « Comment se retrouvent ceux qui n’ont aucun cercle d’amis à la hauteur de leurs attentes ? ».

C’est par ce constat que m’est venue l’idée d’offrir une vitrine accessible afin de diffuser l’information sur les divers produits et services disponibles en un clic. D’où la naissance de « Ezaawa ».

I.E.A. Pour quel type de personne le site « Ezaawa.com » est-il profitable ?

Y.K. « Ezaawa » est profitable à tous sans discrimination. Mais je pense qu’il est d’autant plus bénéfique à ceux qui n’ont pas les moyens de pouvoir se payer une page de publicité virtuelle pour atteindre un maximum d’utilisateurs.

I.E.A. Comment s'effectue la promotion des articles dans votre site ?

Y.K. De manière générale, sans révéler les secrets de notre cuisine, la promotion des annonces se fait sur le site même, mais également sur un bon nombre de réseaux sociaux ; ce qui permet d’atteindre une large frange de la population et par ailleurs d’ouvrir le réseau Ezaawa au monde entier.

I.E.A. Pourquoi la promotion des articles dans votre site est-elle gratuite ? Est-ce du bénévolat ou simplement dans le cadre des objectifs de marketing ?

Y.K. Évidemment, s’inscrire sur « Ezaawa » et publier une annonce ordinaire, c’est totalement gratuit. Toutefois, pour les annonceurs qui cherchent une promotion particulière de leur publication, un service rémunéré est exigé afin qu’«Ezaawa » puisse y travailler.

I.E.A. Quels sont vos rêves dans 5 ans ?

Y.K. Je souhaiterai pouvoir exporter « Ezaawa » au sein de toute l’Afrique. En parallèle, j’aimerai pouvoir développer d’autres projets qui me tiennent à cœur pour la RDC car il y a tellement à faire pour ce pays si beau.


MYRIAM KUDIA

PUB